Le jeudi 03 octobre 2019 à 19:00

Adresse :

Centre Culturel Bruegel, Rue des Renards, 1F, 1000, Bruxelles

Conférence

Conférence gesticulée « Le pauvre c’est comme un compte en banque, ça se gère » de Thierry Barez

Néolibéralisme et lutte contre les inégalités mondiales : inconciliables ? 

« En dessous du moyen, il y a le précarisé, le chômeur, le pauvre. Le problème avec le pauvre, c’est qu’il coute de l’argent à l’Etat, au moyen. C’est pour ça qu’il faut le contrôler, l’activer, et surtout le surveiller. Parce que du travail il y en a, il suffit de le trouver, enfin, c’est ce qu’on dit ! »

À l’intersection entre le théâtre et la conférence, entre le "savoir chaud" (le vécu) et le "savoir froid" (la connaissance), le gesticulant Thierry Barez nous livre une heure de réflexions et de rires sur le mythe solide de la méritocratie ("Quand on veut, on peut !"). Ce mythe est un élément essentiel pour assurer la reproduction des inégalités.

La conférence gesticulée sera suivie par un débat avec le public.

Une conférence organisée par Sireas asbl (Service International de Recherche, d’Éducation et d’Action Sociale).

Activité gratuite avec réservation : teresabevivino@sireas.be

Page Facebook de Siréas