Théâtre

Les Dévoyées

Une épopée fantasmagorique.
"Celles qui sortent de la voie" deviennent des messagères : les corps jeunes des vieux esprits. 
Trois jeunes femmes regardent le monde à travers le prisme de la vieillesse pour nous livrer un poème théâtral qui questionne nos vies, le mouvement du temps et l'empreinte que celui-ci laisse en nous. Les Dévoyées est un hommage aux passages et à ceux qui passent ; un voyage sensible, nous racontant la grandeur de la fragilité, la beauté dans le quotidien et l'appel sauvage contenu dans nos corps étriqués."

Création collective mise en scène par Claire Meillier
Avec Caroline Kempeneers, Laurane Pardoen, Maeva Lambert
Création lumières : Xavier Lauwers
Création musicale : Alexandre Jacob
Régie : Emma Laroche
Spectacle tout public // Théâtre mouvement // Durée : 60 min
Une création du collectif "Les Dévoyées" en coproduction avec le CC Bruegel.
Avec l'aide de la Ville de Bruxelles, de la Fédération Wallonie Bruxelles, du BIJ. BAMP et de  la COCOF.

Autour du projet
- La guinguette des Dévoyées, le 17 septembre 2017 (lors de la Fête des Saltimbanques) : Sur le parvis du CC Bruegel, dans une scénographie cocasse à thématique de la vieillesse sous forme de guinguette, Les Dévoyées proposent une série de mini-performances interactives ouvertes au public.
- Exposition "Portraits singuliers" du 3 au 31 octobre 2017 : témoin d'une correspondance pas comme les autres entre deux écoles (Baron Steens et Emile André) et deux Homes du quartier des Marolles (Sainte-Gertrude et Aux Ursulines). Cette exposition prend la forme d'un cabinet de curiosité : elle est issue d'ateliers aux multiples langages menés par Les Dévoyées, qui pendant plusieurs semaines, à travers de mini laboratoires sur l'intime, l'identité et la singularité, se sont faites les messagères de deux générations foulant le même pavé. 
6ème édition du Festival "Bobonne des Marolles", le 30 septembre 2017 : bal intergénérationnel sur le parvis du Bruegel, ça va swinguer !